Représentation et concertation | Le 28 septembre 2017

Décoloniser la danse - L’urgence de se parler

Partager
Photo libre de droit © Warren Wong - Unsplash

- English follows -

En écho aux débats sur les questions d’appropriation culturelle et de racisme systémique qui animent ces temps-ci la communauté de la danse professionnelle québécoise, le RQD s’engage à favoriser la diffusion et la circulation d’informations pertinentes sur le sujet et à faciliter les processus de dialogue et de réflexion nécessaires à une transformation des perceptions et des pratiques en danse. Tandis que les conseils des arts fédéral et provincial s’outillent pour réhabiliter les droits des Autochtones en matière de culture et pour prévenir tout risque d’appropriation culturelle, c’est à l’enjeu de l’inclusion respectueuse,  harmonieuse et égalitaire de tous les groupes ethnoculturels que nous sommes plus largement confrontés.

Les incidents des dernières semaines et les amorces de dialogue entre différentes instances et personnes en cause ont révélé à quel point il est nécessaire de se donner l’espace et le temps de partager nos points de vue pour ouvrir les angles morts, dépoussiérer les consciences, déprogrammer certains comportements, certains schémas de pensée, et donner au 21e siècle les valeurs d’un multiculturalisme intégré et rayonnant. Ce cheminement est long et chaotique. Il nous demande ouverture, patience, générosité, humilité et bienveillance. Il nous demande de réussir à travailler ensemble alors que tant de choses nous isolent encore les uns des autres jusqu’à, parfois, nous diviser.

Concrètement, le RQD convie largement la communauté de la danse à la conférence du 16 novembre prochain organisée par le MAI sur le thème de l’appropriation culturelle. Il a par ailleurs planifié la constitution d’un comité pour aborder les nombreuses questions liées à l’inclusion et au vivre-ensemble. Piloté par les administratrices Angélique Willkie et Catherine Tardif, ce comité devrait comprendre huit à dix personnes d’horizons variés. Il est prévu de longue date que l’équipe et le nouveau conseil d’administration du RQD travaillent dès le mois de novembre avec des spécialistes de la cellule iDAM, de Diversité artistique Montréal (DAM). Les orientations du comité seront définies à partir de leurs analyses et recommandations. Avec sept postes à pourvoir au conseil d'administration du RQD le 27 octobre, la diversité a largement de quoi y faire grandir sa place. 

Un processus est résolument engagé. Soyons tous et toutes les gardiens de son bon déroulement.

 

***

Decolonizing Dance - An Urgent Need for Dialogue

In response to current debates in professional dance around cultural appropriation and systemic racism, the RQD is committed to taking an affirmative stance. We will foster the dissemination of relevant information on the topic and facilitate the reflection and discussions necessary to transform perceptions and practices in the field. Federal and provincial arts councils are developing tools to re-establish and protect the cultural rights of indigenous peoples and to prevent cultural appropriation. More broadly, we are confronted to the issue of respectfully and equitably considering all ethno-cultural groups.

Incidents in the past weeks and ensuing emergent dialogues between different parties reveal the extent to which we need to give ourselves the time and space to share perspectives, uncover blind spots, renew attentiveness and deprogram certain behaviours and thought patterns. We need to endow the 21st century with the values of integrated and resilient multiculturalism. This process may be long and chaotic. It asks us to be open, patient, generous, humble and mindful. It demands for us to work together despite the isolating and sometimes divisive nature of the issue.

Concretely, the RQD calls to action the dance community to attend the MAI’s round table on cultural appropriation next November 16th. We are also creating a committee to study questions of inclusion and togetherness. Headed by board members Angélique Wilkie and Catherine Tardif, the group will be comprised of eight to ten members from divers horizons. It has been planned for many months that the RQD team and board work with Diversité artistique Montréal (DAM) for their iDAM Hub to analyze our processes and make recommendations beginning in November. As such, their recommendations will feed directly into the committee’s work. Further, the board itself will offer ample room to embrace diversity with seven vacancies to fill on October 27th.

We have resolutely begun a process; let us all become custodians of its positive evolution. 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante